rhume bronchite rhino enrhumé nez bouché

Comment lutter contre les infections hivernales

Quand utiliser les huiles essentielles?

Dès que l’hiver arrive, tous les enfants sans exception passent leur temps à être malade, surtout les plus petits, en âge d’aller à la crêche ou à la maternelle !!!!

Maman de 3 enfants, je suis passée par là et je sais que la vie tourne vite à l’enfer entre les nuits sans sommeil car ils toussent, les visites incessantes chez le médecin car ils ont de la fièvre….. on finit par ne plus savoir quoi faire !!

Les huiles essentielles peuvent nous être très utiles en prévention...

 … en utilisant des huiles essentielles immunostimulantes comme les agrumes; particulièrement le Citron zeste (Citrus limonum) ou les résineux comme le Pin sylvestre (Pinus sylvestris) à diffuser plusieurs fois par jour à raison de 15 minutes en dehors de la présence des enfants pour purifier l’air intérieur. 

Il est important de bien aérer les pièces au minimum 10 minutes par jour. 

diffusion huiles essentielles

Les huiles essentielles de Bois de rose (Aniba roseaodoraou de Bois de Hô (Cinnamomum camphora ct linalol), le Palmarosa (Cymbopogon martinii) sont également de bonnes immunostimulantes et peuvent être utilisées (toujours diluées bien sûr) en massages quotidiens sous la voûte plantaire de l’enfant ou le long de la colonne vertébrale. 

On pourra aussi aider l'enfant dès l'apparition des premiers signes...

 …. en utilisant des huiles essentielles antivirales et antibactériennes. L’avantage est que dans ce cas on va pouvoir agir sur les microbes ET sur les virus à la fois car la plupart du temps, sauf si votre médecin réalise un test, on ne sait pas si c’est viral ou bactérien. 

Et le plus souvent on s’entend dire, « On ne peut rien faire , c’est viral, ça va passer tout seul…. »

Et bien si !! On peut faire quelque chose car dans notre gamme d’huiles essentielles nous avons de très bonnes antivirales !! (Je vous en reparle plus bas…)

Et si votre enfant est déjà bien malade...

…. on pourra aussi agir assez rapidement et efficacement mais avec des doses plus conséquentes et des HE bien ciblées par rapport au diagnostique du médecin. Car oui, il faut absolument consulter un médecin si votre enfant commence à avoir de la fièvre ou des symptômes inquiétants. Vous pourrez ensuite utiliser les huiles essentielles en renfort en demandant conseil, surtout sur les jeunes enfants. 

J’en profite pour vous rappeler que OUI, on peut utiliser les huiles essentielles avec les enfants et c’est le but de ce blog de vous aider à le faire. Mais OUI, cela peut être dangereux de le faire avec certaines huiles qui speuvent s’avérer toxiques suivant leur composition et l’âge de l’enfant. Il est donc important de demander conseil !!!

Pourquoi utiliser les huiles essentielles?

enfant malade au lit

Malheureusement ces 2 images riment souvent ensemble, et nos enfants finissent souvent au lit avec de la fièvre !!!

Alors une fois que vous avez eu un diagnostic médical, voici ce qu’il est possible de faire : 

 ATTENTION : Je vous indique en bas de l’article les âges à partir desquels utiliser les huiles citées dans ce paragraphe

Pour les infections virales : la championne est le Ravintsara (Cinnamomum camphora) ou une moins connue qui lui ressemble beaucoup le Saro (Cinnamosma fragans). Ce sont des antivirales à large spectre qui vont du coup être efficaces dans la plupart des cas. 

Je sais que certaines personnes utilisent le ravintsara en immunostimulant, surtout depuis le début de la crise sanitaire de la COVID19, mais personnellement, je préfère le réserver dès que je sens les premiers signes apparaitre pour attaquer de front les virus !!!

Si votre enfant a la grippe, vous pourrez utiliser du Ravintsara ou du Saro en le diluant un peu plus que d’habitude dans l’huile végétale mais en l’appliquant souvent, c’est à dire toutes les 2 heures environ pour lutter contre le virus.  Vous pouvez ajouter dans le mélange de l’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata), du Tea tree (Melaleuca alternifolia) pour éviter la surinfection au niveau de la sphère ORL.  

Pour calmer la toux: on pensera bien sûr à l’Eucalyptus radié (Eucalytus radiata) sauf par précaution sur les sujets asthmatiques. On pourra aussi penser à la Myrte rouge ( Myrtus communis myrtenylacetatiferum) et à  l’Hysope couchée (Hysopus officinalis var montana).

Si vos plus petits souffrent de bronchiolite, lInule odorante (Inula graveolenset l’Hysope couchée (Hysopus officinalis var montana) sont les spécialistes dans ce domaine. 

 – Pour le mal de gorge: Le thym à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum), ou le Thym à thujanol (Thymus vulgaris thujanoliferum) sont 2 huiles aux compositions très proches qui calmeront très rapidement les maux de gorge en les diluant entre 10% et 30% selon l’âge de l’enfant (voir plus bas) et en appliquant 3 à 5 fois par jour sous la machoire.

Pour les otites : On sait tous qu’une otite fait TRES mal donc calmer la douleur de l’enfant est ce qu’on va cherhcer en premier. La Lavande fine/vraie/officinale (Lavandula angustifolia/vera/officinalisagira en terme de calmante de la douleur et on lui associera le Thym à linalol ou thujanol ou le Palmarosa (Cymbopogon martinii) pour lutter contre l’infection. Le mélange dilué entre 10% et 30%, selon l’âge de l’enfant, dans de l’huile végétale pourra être appliqué derrière l’oreille au départ toutes les heures tant que l’enfant a très mal puis 5 fois par jour.

– Et bien sûr , chaque hiver, nous avons aussi le droit à la bonne vieille gastro redoutée par la plupart des familles. C’était d’ailleurs ma bête noire quand mes enfants étaient petits …….. Là encore, les huiles essentielles peuvent nous être bien utiles mais il faudra avant tout penser à réhydrater l’enfant car cela va très vite quand ils sont petits et bien sûr consulter rapidement si les symptômes ne s’améliorent pas. Nous pourrons faire appel au Thym à linalol (Thymus vulgaris linaloleferum) et au Tea tree (Melaleuca alternifolia) pour lutter contre les lauvaises bactéries et au Petit grain bigarade (Citrus aurantium amara) et à la Camomille romaine/noble (Chamaemelum nobile) pour leur action anti spasmodique. Là encore on diluera entre 10% et 30% suivant l’âge de l’enfant dans de l’huile végétale et on fera des massages sur le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre plusieurs fois par jour. 

 

Comment utiliser les huiles essentielles?

Nous en avons déjà parlé plus haut mais je vais vous résumer ici comment utiliser les huiles essentielles pour lutter contre toutes ces infections hivernales. 

 

La diffusion

Cela sera surtout utile de diffuser des huiles essentielles pour assainir l’air pendant toute la période où les microbes et les virus circulent beaucoup. 15 à 30 minutes plusieurs fois par jour avec des agrumes ou des résineux  puis pensez à bien aérer la pièce. 

La diffusion sera aussi utile dans le cas où votre enfant tousse en diffusant des huiles comme l’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata) sauf si l’enfant est asthmatique. Je vous rappelle qu’on ne diffuse pas quand le jeune enfant est dans la pièce mais 15 minutes juste avant le coucher peut être une bonne idée. Le brumisateur permettra en plus d’humidifier l’air de la chambre, ce qui est préconisé. 

La voie cutanée

Vous l’aurez sûrement compris, c’est vraiment cette voie que je conseille d’utiliser avec les enfants. 

On agira alors au plus près du problème : derrière l’oreille pour une otite, sur la cage thoracique pour une bronchite, sur la gorge pour une angine etc…..

Dans ce cas il est plus pratique de se préparer à l’avance une synergie avec les huiles adéquates avec la dilution adaptée à l’âge de votre enfant. 

MON TOP CONSEIL : Si vous avez des enfants d’âge différents et que vous souhaitez vous aussi vous soigner de cette façon, préparez dans un flacon une synergie d’huiles essentielles « passe partout » pour l’hiver comme par exemple Ravintsara+Tea tree+Eucalyptus radié. Puis pour adapter à l’âge de chaque enfant, il vous suffira juste de prendre ce mélange et de le diluer dans de l’huile végétale à 10 % dans un flacon pour les 1/3ans, à 20% pour les 3/6ans, ou à 30% pour les 6/12 ans et éventuellement d’y rajouter les huiles essentielles qui manqueraient à votre synergie suivant les symptômes que vous voulez traiter. Ainsi le mélange est toujours prêt et il peut servir à toute la famille !!! 

 

La voie orale

Ici ça va être vite fait car je déconseille tout simplement cette voie chez l’enfant quelque soit son âge !!!

1. Le goût des huiles essentielles est souvent détesté par les enfants qui vous feront bien comprendre qu’ils n’aiment pas ça !!

2. On peut agir aussi bien voire mieux par voie cutanée en agissant au plus près de l’infection. 

Il y aura certains cas rares où vous pourrez utiliser la voie orale comme pour traiter une angine avec 1 goutte de Tea tree sur un sucre mais seulement sur conseil d’un professionnel de l’aroma et pas avant 6 ans. 

Le bain aromatique

C’est une solution beaucoup moins utilisée en aromathérapie mais qui peut être intéressante surtout si l’enfant a de la fièvre ou pour calmer la toux. 

Vous pouvez utiliser de l’hydrolat de Thym à linalol et diluer 2 cuillères à soupe dans le bain. Si vous utilisez des huiles essentielles, il faudra au préalable les diluer dans un dipersant car je vous rappelle que les huiles essentielles ne se diluent pas dans l’eau ….

bain aromatique

Quelles huiles essentielles utiliser suivant l'âge de l'enfant?

Nous voici à la fin de notre article où je vous avais promis de classer les huiles essentielles dont nous avons parlé plus haut selon l’âge de votre enfant : 

Pour les moins de 3 ans (avec une dilution à 10%)

Le Bois de rose (Aniba roseaodora) ou le Bois de Hô (Cinnamomum camphora ct linalol)

Le Thym à linalol (Thymus vulgaris linaloliferum), ou le Thym à thujanol (Thymus vulgaris thujanoliferum)

L’Inule odorante (Inula graveolens) et l’Hysope couchée (Hysopus officinalis var montana) 

Le Palmarosa (Cymbopogon martinii) 

La Camomille romaine/noble (Chamaemelum nobile)

Le Petit grain bigarade (Citrus aurantium amara) 

La Lavande fine/vraie/officinale (Lavandula angustifolia/vera/officinalis)  

De 3 à 6 ans (avec une dilution à 20%), on peut y rajouter :

L’Eucalyptus radié (Eucalyptus radiata)

Le Tea tree (Melaleuca alternifolia)

Le Ravintsara (Cinnamomum camphora) ou le Saro (Cinnamosma fragans)

De 6 à 12 ans (avec une dilution à 30%), on peut y rajouter : 

 Le Niaouli (Melaleuca viridiflora)

Le Laurier noble (Laurus nobilis)

La Menthe poivrée (Mentha piperita) à partir de 8 ans

A partir de 12 ans seulement , en demandant conseil : 

Le thym à thymol (Thymus thymoliferum)

La Sariette des montagnes (Satureja montana)

L’Origan compact (Origanum compactum)

J’espère que cet article vous sera utile pour vous armer contre les infections de l’hiver. S’il vous reste des questions vous pouvez les poser juste en-dessous en commentaire. J’y répondrai le plus rapidement possible. 

Vous pouvez également me joindre directement si vous voulez des conseils personnalisés. 

Au plaisir de vous retrouver sur Emmarome.fr

Et si vous souhaitez commander des huiles de très belle qualité à prix doux, rendez vous sur www.monaroma.fr et profitez de -5% sur tout le site avec le code ETOR

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *